• ... Et de passer aux articles au sujet de l'Inde, il serait grand temps de parler de nos découvertes sur ce pays et la fête du jour des morts. Voici donc la retranscription des activités langagière et de narration de Fée

    El Dia de los Muertos

    Avant de quitter le Mexique...

    "Le jour des morts est une fête très très vieille du temps des Mayas (date d'environ 3500 ans).

    Les Mayas venait plusieurs fois par an voir les tombes des morts et faisaient la fête et ils laissaient à manger aux morts et des têtes de morts (La famille laissait des offrandes au défunt afin de pourvoir à ses besoins dans l'au delà ainsi que les crânes des vaincus qui représentaient la force et la renaissance et dont on pensait qu'ils accueillaient l'âme du défunt pendant ces fêtes. Les Mayas pratiquait une fête pour les enfants puis une fête pour les adultes 20 jours plus tard).

    Après les Espagnols sont venus voir les Mayas et ils leur ont dit de faire la fête à Halloween et de mettre des décorations dans les maisons (presque! Les Colons espagnols apportant la religion chrétienne ont regroupées les fêtes des morts païennes pour les faire correspondre aux 1 et 2 Novembre et donc aux jours de la Toussaint. Les espagnols ayant peur que les âmes ne s'abattent sur eux et les emportent ont commencé à placer dans les maisons des autels garnis d'offrandes et de fleurs afin de les apaiser.)

    Le jour de la fête des morts, les gens vont voir les tombes et mettent des bonbons, des crânes en sucre et en chocolat, des bougies, des fleurs, des pains des morts avec un soleil (En fait ça représente un crâne entouré d'os), des photos, de la nourriture et on fait un chemin de fleurs et de bougies pour que les fantômes trouvent la maison (Bon, vous aurez compris le principe).

    Le Mexique

    Voici les liens vers les pages de photos que nous avons utilisées pour notre lapbook ainsi que le dossier des cartes de nomenclatures sur le Mexique.

    Télécharger « images lapbook Mexique.odt »

    Télécharger « nomenclature mexique.odt »

    "A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin"

    Evidemment, toutes ses notions autour de la mort ont donné lieux à des questions et des confessions. "Est ce que tu vas mourir quand tu sera vieille?" "Macha (notre chat) me manque beaucoup..." Elle est grande mais elle est petite ma Belette, et aujourd'hui la mort n'a pas la même réalité qu'il y a quelques dizaines d'années, donc lui expliqué a été assez dur.

    Et puis l'actualité s'y prête:

    Nous avons trouvé ce livre à la bibliothèque

    Avant de quitter le Mexique...

    L'auteure Emanuelle Piquet, psychologue, explique que ce n'est pas la mort qui pose problème aux enfants mais bien souvent nos réponses maladroites, incomplètes, voir qui éludent par un "ne tinquiète pas tu ne vas pas mourrir tout de suite" qui peuvent angoisser les enfants face a un sentiments de mystère et d'incomplet que laissent ce genre de réponses.

    « Je comprends que tu te préoccupes de la mort, c’est un sujet important et inquiétant car on n’a pas de prise dessus. On n’y peut rien et on ne sait pas quand ça va arriver. »

    Est la réponse qu'elle préconise avant de commencer une discussion franche autour de ce thème avec son enfant.

    Ce livre donc, est un album sur la vie où l'héroïne, partant de la question "à quoi ça sert de vivre si on  meurt à la fin" va chercher ses réponses auprés de sa famille et de ses amis et collecte tout les points de vue selon différents univers.

    Avant de quitter le Mexique...

    La mort, on n'y peut rien, alors qu'est ce qu'on fait en l'attendant? Voilà un beau livre pour célébrer la vie.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Voici la progression de ce que nous avons récemment fait pour la découverte des solides usuels. Tout est parti d'un jeu de construction et de l'intérêt de Fée pour les formes composant les blocs. J'ai donc profité de l'occasion pour alimenter notre petite période de formel de la matinée.

    Prérequis: Connaissance des formes géométriques de base; triangle, rectangle, carré, rond

    Matériel: solides en volume (J'ai chipé dans les blocs de constructions des lardons. on fait avec les moyens du bord, mais ce n'est pas dénué d'intérêt que d'utiliser ce genre de support car c'est exactement l'application usuelle de l'étude des solides: faire des constructions! (artistiques ou architecturales)): cylindre, cube, pavé, prisme, pyramide, boule, du papier fort coloré et ciseaux, colle, matériel d'écriture.

    Découverte des solides usuels

    Découverte et définition:

    Avec les solides à manipuler j'ai demandé à Fée de décrire ce qu'elle  voyait en alimentant sa description par des questions:

    - Des formes -une seule forme ou plusieurs?-

    - Plusieurs formes -lesquelles ?-

    - Un assemblage de formes qui font un objet (Je vous rassure on en est pas arrivé tout de suite à cette observation)

    - Est ce que ces objets sont aplatis? Non

    - On dit qu'ils sont en trois dimensions. -Montrer longueur, hauteur et profondeur.

    Donc: Un solide c'est un objet fait de formes géométriques en trois dimensions.

    Noms des solides usuels

    J'ai disposés en pioche les cartes de nomenclatures du fichier-tout-en-bas-de-l'article puis nous avons procédé comme suit:

    - prendre une carte,

    - lire et faire répéter le nom,

    - trouver le/les solide.s en volume correspondant et les placer vers la carte.

    Par la suite, dans les objets du quotidien ou pendant les promenades, nous avons cherché des formes de solides dans notre environnements: La boite de sel fin- cylindre, le toit du clocher de l'église - pyramide, un jouet - cube, etc.

    Structure des solides

    Pour visualiser de quoi sont composés les solides, j'ai fabriqués leurs formes planes en papier fort de la couleur correspondante à celle des représentations sur les cartes de nomenclature que j'ai ensuite pliés et fixés avec de la patafix de façon à ce qu'ils puissent s'ouvrir facilement, puis j'ai plastifié les formes géométriques qui composent les solides afin de pouvoir écrire dessus. 

    Ensuite nous avons disposés ensemble:

    - les solides en volumes,

    - la carte correspondante

    - le solide en papier.

    Fée n'avait plus qu'a déplier le solide en papier pour en obtenir le plan, à choisir les cartes des formes géométriques planes correspondantes et à écrire sur les cartes le nombre de ces formes planes qu'elle trouvait dans son solide.

    Pour finir

    pour garder une trace de tout ça, j'ai préparé des petites "fiches d'études" (dans-le-fichier-tout-en-bas aussi) avec:

    - La représentation du solide en couleur

    - son nom et des lignes pour pouvoir le recopier

    - des formes géométriques à découper puis recoller dans le bon agencement pour fabriquer le plan du solide.

     

    Télécharger « étude des solides.odt »

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Au mois de Novembre se déroule la fête de la Diwali en inde. Une des plus grande célébration du calendrier Hindou, fête des lumières célébrant le retour de Rama dans son royaume d'Ayodhya, où il est revenu victorieux du démon Ravana après un exil de 14 ans.

    L'Inde

    Lecture, narration, langage:

    - "la Grande légende de Rama et Sita" P. Favaro et V. Joffre + explication et étude des personnages

    L'Inde

    - Visualisation et commentaire du court métrage: "Des lumières pour Gita" de la collection Petits Conteurs.

    - Comparaison avec la fête des lumières en France, similitude et différences (date, origine, célébration)

    Organiser et structurer:

    - Coloriage de Mandalas

    Activité artistique: 

    - Fabrication d'une lanterne pour la fête des lumières

    Culture et découverte du monde:

    - Explication de la Diwali et de sa célébration et illustration

    - Lapbook sur l'Inde: situation géographique, habitants, architecture, art et traditions, cuisine, animaux

    Activité physique:

    - Yoga pour enfant avec le livre "le yoga de Kika"

    L'Inde

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Ici pour Halloween, un défilé costumé est organisé dans les rues du village voisin et les commerçants et habitants jettent des bonbons. (Ce qui donne lieu à des scènes d'empoigne ahurissante;  on jetterai des buvards de LSD à une troupe de junkies en manque  que ce ne serait pas différent. Nous, parents, pendant ce temps là tenons les paris. Bref, tout le monde s'amuse bien!) 

    En temps que personne respectueuse de la nature et pour un ralentissement de la consommation, je trouve donc de bon ton de fabriquer nous même un joli sac à bonbons en récup' tout les ans.

    Cette année pour coller à notre thème nous avons fabriqué un sac inspiré des calaveras mexicain.

    Comme je l'explique ICI, nous avons déjà beaucoup étudié ces crânes décorés et leur signification:

    A l'origine précolombienne de la fête des morts, les crânes, contenant du vivant de notre matière à penser et donc, pour les anciens peuples d’Amérique Centrale, de notre âme, étaient posés sur les tombes afin d'appeler et recevoir les âmes des défunts le jour de la fête des morts et en devenait par conséquent la matérialisation. Et pour bien accueillir une âme il fallait un réceptacle joliment décoré. On utilisait les crânes des vaincus valeureux. C’était un symbole de force et de renaissance.

    Sac à bonbons inspiration calaveras

    Aujourd'hui comme on ne décapite plus personne et qu'on garde encore moins les crânes de nos vaincus, les crânes sont remplacés par des crânes de sucre. Ces crânes n'accueillent plus le défunt mais sont plutôt destinés à le nourrir. Cependant le soin particulier accordé à leur confection en l'honneur des défunts est toujours le même.

    Par extension, les représentation de ces cavaleras sont un moyen de célébrer la vie et de se rire de la mort.

    Voilà pour la symbolique, place à la réalisation:

    Sac à bonbons inspiration calaveras

    Il nous a fallut un ballon, une boite de camembert, du papier journal, des feuilles de brouillon blanches et de la colle à tapisserie pour tout recouvrir, s'épargner la corvée de prépeinture grâce aux feuilles blanches et donner la forme des os du nez et des orbites (pour lesquels j'ai un peu aidé), un feutre noir avec lequel j'ai dessiné "le faciès" pour guider Fée et de la peinture acrylique pour décorer le tout.

     

    Sac à bonbons inspiration calaveras

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L’origine de la fête du Dia de Los Muertos remonte à la culture et à la religion Maya. Naturellement, Fée a voulu en savoir plus sur cette civilisation et je suis partie à la bibliothèque en quête de documentation à leur sujet. C'est là que j'ai trouvé ce livre:

    Les maths de Maya Montessori*

    (trouvable chez tout les bons brocanteurs ou au fond de votre bibliothèque municipale)

    Fouchtrement bien fait, on y découvre des fait historiques et des découvertes archéologique présentés comme des histoires joliment illustrées, ainsi ce livre se lit un peu comme un roman (serait ce notre premier living book?)

    Entre autres choses passionnantes allant de la vie au village aux rituels religieux, on y découvre les systèmes numériques des mayas:

    Les maths de Maya Montessori*

    Et si les chiffres divinisés nous ont parus totalement obscurs et  abstraits, en revanche, les chiffres usuels, composés de barres et d'unités, eux, ne sont pas sans rappeler des pédagogies  actuellement employées utilisant des barres numériques , des perles unités, etc.

    Comme vous pouvez le constater, le système est très simple:

    1 rond ou point pour une unité des chiffres 1 à 4, 1 barre représente un 5. 

    Un 8 est donc représenté par 3 points unités au dessus d'une barre 5 et ainsi de suite.

    Un bon moyen de travailler la valeur et la décomposition des chiffres! J'en ai fait une activité de calculs et de comptages avec des cartes représentant chaque chiffre maya et des étiquettes avec nos chiffres arabes; à Fée de retrouver les correspondances (en comptant avec ses jetons si besoin. Un boulier serait parfait) en ajoutant  barres de 5 et points unités.

    Les maths de Maya Montessori*

     

    *Ha ha ha! 

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique